Acquisition immobilière : utilisez un comparateur pour faire des économies sur votre assurance habitation

assurance habitation

Aujourd’hui, même si l’assurance habitation n’est pas obligatoire pour les propriétaires occupants ou non, elle est fortement conseillée. Les nouveaux propriétaires de biens immobiliers veulent trouver un contrat d’assurance personnalisé, avec les meilleures garanties de protection tout en faisant des économies ! Avoir recours à un comparateur d’assurance habitation représente un gain de temps et d’argent.

L’assurance habitation est-elle obligatoire pour les propriétaires d’un bien immobilier ?

L’obligation de souscrire à une assurance habitation varie selon le statut du propriétaire :

  • le propriétaire occupant ;
  • le propriétaire non occupant.

Dans le cas d’un propriétaire occupant, si son bien ne fait pas partie d’une copropriété, il n’a aucune obligation légale de souscrire à une assurance habitation. Elle reste quand même vivement recommandée, car en cas de dommages, le propriétaire devra supporter le montant de tous les préjudices causés.
Un comparateur d’assurance habitation pourra aider le propriétaire d’une maison individuelle à choisir le meilleur contrat en fonction de sa situation et de ses besoins. Le propriétaire occupant d’un bien en copropriété est obligé de souscrire à une assurance habitation, a minima pour la garantie responsabilité civile.
Dans le cas d’un propriétaire non occupant, si c’est un bien qui n’est pas en copropriété, l’assurance habitation n’est pas obligatoire et le propriétaire reste responsable de tous les dommages causés. Pour un propriétaire non occupant d’un bien en copropriété, l’assurance habitation est obligatoire.
Outre le cadre légal, le site papercare.fr conseille vivement d’assurer son bien, quel que soit le statut. Le coût d’un contrat d’assurance habitation reste dérisoire face à l’ampleur des dommages qui peuvent être causés par un incendie ou un dégât des eaux.

Comment bien choisir une assurance habitation sur mesure et au meilleur prix ?

Pour les experts papercare.fr, avoir recours à un comparateur d’assurance habitation est un gain de temps et d’argent. Un comparateur d’assurance habitation va vous proposer l’offre la plus ciblée et la moins chère du marché. Quelques informations sont nécessaires :

    • le type de logement ;
    • le descriptif du logement ;
    • s’agit t-il d’une résidence secondaire ou principale ;
    • estimation des biens ;
    • les sinistres des 36 derniers mois.

Selon le site papercare.fr, une assurance multirisque habitation permet au propriétaire d’avoir une protection plus étendue (responsabilité civile, responsabilité civile privée, dommages aux biens) à des prix raisonnables. Le montant de l’assurance dépend également du lieu ainsi que des conditions du contrat.

Quelles sont les démarches à effectuer pour souscrire à une assurance habitation ?

Après avoir consulté un comparateur d’assurance habitation, le propriétaire choisit le type de contrat le plus adapté à sa situation et à son budget. Il remplit un questionnaire pour que l’assureur établisse un contrat avec toutes les conditions, les garanties et les tarifs. Après signature du propriétaire, l’assureur lui remet le contrat d’assurance finalisé. L’assuré dispose d’un délai de rétractation de 14 jours, seulement pour un contrat à distance (téléphone ou Internet).
Comme vous pouvez le lire sur cette page, dans le cas d’un changement d’assureur :

    • Avant la première échéance, l’assuré doit informer son assureur deux mois avant l’échéance.
    • Après la deuxième échéance, c’est le nouvel assureur qui s’occupe de toutes les démarches.

Dans le cas d’un déménagement, l’assuré doit avertir son assureur dans les 15 jours suivant la sortie des lieux. Il pourra alors soit transférer son contrat à son nouveau logement ou le résilier sans frais supplémentaires.

Louer des fincas à Majorque : profiter au maximum de son séjour

fincas majorque

Cette appellation ne vous parle peut-être pas encore et pourtant ces locations remportent un franc succès. Une finca est une maison généralement située en campagne, dotée de prestations de qualité et en plein cœur de la nature. Devenant de plus en plus populaires, ces vastes domaines chargés d’histoire sont typiques et plaisent beaucoup du côté de Majorque.

Ces propriétés rurales sont de parfaits domaines implantés en plein cœur d’espaces pouvant être relativement vastes comme au milieu de vignobles, d’oliveraies, de vergers, de propriété agricole ou fermière, de bois ou de réserves naturelles. Ces lieux de vie sont donc généralement en périphérie, à la sortie des villes et des villages et parfois isolés.

C’est pour ses grands espaces, sa tranquillité et son cadre de vie au calme que ces maisons singulières sont de plus en plus prisées en Espagne et sur leurs îles (comme du côté de Majorque). Quitte à être esseulé, pouvoir louer ou acheter plus grand comme une finca séduit de plus en plus de personnes. Une certaine manière de s’acheter une part de calme dans un lieu reposant.

Qu’il s’agisse d’une finca implantée à la campagne, d’une finca plus urbaine ou une finca mixte : louer, acheter ou faire construire une telle propriété sera soumis à des règles d’urbanisme en fonction du terrain et de leurs caractéristiques. Des exigences fort logiques qu’il faudra prendre en considération (surtout pour l’achat ou la construction) afin de bien les incorporer dans un potentiel projet. D’ailleurs, vous pourrez comparer le tarif des fincas à Majorque en passant par ce site spécialisé maîtrisant ce sujet si spécifique.

Dans le cadre d’une finca à Majorque, ne pas vouloir être en pleine cohue touristique lors de votre séjour tout en profitant d’un vaste espace au calme pourra être un excellent compromis. Avec un finca, profitez de la grande sérénité qu’elle apporte tout en allant vous balader dans des endroits touristiques quand l’envie s’en fera ressentir. Cet équilibre sera une façon différente de profiter de cette île paradisiaque qu’est Majorque en soufflant réellement une fois vos promenades effectuées.

Fincas : des opportunités à saisir pendant qu’il en est encore temps

Se projeter dans un projet de finca est un très bon début, mais savoir le concrétiser et pendant qu’il en est encore temps en est une autre… Avec ces opportunités différenciantes et le début de leur popularité grandissante : l’offre et la demande est en train de prendre de l’ampleur.

Avec les envies de se mettre au vert, les personnes choisissent bien souvent les fincas pour pouvoir bénéficier d’espaces de liberté bien plus grands (panorama, espaces dans leur domaine et à l’extérieur) et s’y établir. Avoir des endroits rassemblant autant de qualité avec des prestations souvent supérieures aux autres genres de biens immobiliers ne passe donc plus inaperçu.

Ces opportunités à saisir sont donc soumises à une certaine demande qui commence à prendre de l’ampleur : pouvoir investir à Majorque en particulier et en Espagne de façon générale aura donc une légitimité grâce aux solutions fincas.

La banque en ligne

banque en ligne

On chante la louange des banques en ligne partout. Frais réduits, carte bancaire gratuite, offres de bienvenue alléchantes, etc. Ce marché en plein essor fait beaucoup d’adeptes ces dernières décennies suivant son apparition. Mais au fait, que valent-elles réellement ? Tour d’horizon des spécificités de la banque en ligne.

La banque quésaco  ?

Avant d’entrer dans le vif du sujet, il serait judicieux de distinguer d’abord les deux familles des banques en ligne. Il y a celles qui tiennent le titre de banques en ligne « première génération » et celles que l’on appelle « néo-banques ». La première catégorie fait référence aux enseignes virtuelles adossées à un établissement bancaire. Si elles sont rattachées à leur maison mère, elles n’ont pas d’agences, et donc n’ont pas d’espace physique où recevoir leurs clients. Tout est dématérialisé, y compris le service client. Les échanges se font exclusivement à distance, par le biais d’internet ou d’une application mobile.
Fonctionnant quasiment de la même manière que les banques en ligne de première génération, les néo-banques ont la particularité de proposer à leur clientèle des comptes courants, le plus souvent accompagnés d’une carte bancaire classique. Elles se démarquent des enseignes traditionnelles avec leur offre entièrement digitale. Les néo-banques sont donc très aficionados de smartphone, ce qui explique leur caractère rapide et intuitif.
On remarque aussi que leur offre continue de s’étendre, pour le plus grand bonheur des clients 3.0 adeptes du digital.

Comment ça marche ?

Le fonctionnement des banques en ligne n’a rien de draconien, et n’a plus rien de similaire à celui des banques traditionnelles. Que ce soit les tarifs, les conditions de souscription ou le service client, on remarque une énorme différence. En effet, on recense beaucoup d’organismes qui sont gratuits… mais pas sans conditions pour autant. En tout cas, on peut profiter d’un fonctionnement simple et avantageux, 100 % numérique.
L’absence de l’agence physique s’associe affirmativement avec une digitalisation totale. Même les banques de première génération qui restent affiliée à des enseignes physiques proposent rarement des opérations en agence. Tout se fait alors en clic-clics, ce qui est totalement adapté aux consommateurs modernes de nos jours. Les plages horaires sont très étendues, car les clients n’ont pas besoin de respecter le « 8 h à 17 h » pour obtenir de l’assistance.
Le client se rend alors sur l’application mobile ou le site web optimisé pour ouvrir un compte, demander un prêt, payer ses mensualités, déposer son épargne ou encore gérer son compte. Ces services numériques vont permettre d’éviter les déplacements.

Quelles sont les promesses d’une banque en ligne ?

La liste sera longue si l’on doit citer un à un les avantages majeurs des banques en ligne. Dès l’ouverture de compte, on peut sentir la simplicité. Quelques minutes suffisent pour un parcours de souscription à la fois fluide et sécurisé. À cela s’ajoutent des coûts réduits expliqués par l’absence des frais de gestion. La question de frais est justement celle qui rend ces banques hyper concurrentielles.
En adoptant la digitalisation massive, les banques proposent une gestion autonome et simplifiée. Ce qui donne naissance à un service client affichant une grande disponibilité. Grâce à cette grande flexibilité, les clients se sentent libres en effectuant leurs opérations.
Du côté cartes bancaires, les clients peuvent choisir entre une carte à débit immédiat ou une autre à débit différé. Le choix leur revient totalement. Par ailleurs, d’autres produits financiers classiques comme les épargnes et les comptes courants sont proposés. Si vous souhaitez, vous pouvez découvrir la liste des meilleures banques en ligne.

L’immobilier reste l’investissement le plus rassurant en 2022

Immobilier de Luxe

L’immobilier est en pleine explosion, les prix montent depuis 2021 et 2022 promet d’être une année intéressante pour les investissements immobiliers. Les prix d’achats et les loyers sont en hausse dans presque toutes les villes de France ou d’autres pays européens d’ailleurs.

Une évolution constante

Alors que le marché immobilier aurait pu s’arrêter en 2020 avec la crise sanitaire, il est finalement rapidement reparti à la hausse, notamment dans le locatif. C’était l’un des seuls secteurs à pouvoir profiter de la situation et le marché a largement été tiré vers le haut. L’année 2021 a suivi cette tendance alors que les demandes évoluaient chez les propriétaires et les locataires. Véritable valeur refuge pour l’investissement, l’immobilier continue sa route en 2022 et elle est vertigineuse. Alors que l’on observe de nombreuses demandes de mouvements vers des villes moins grandes, les prix montent dans tout l’hexagone. On observe une hausse moyenne de 5 % sur le marché locatif.

Refuge est aussi le bon terme pour désigner le ressenti des propriétaires et locataires qui cherchent désormais à reconsidérer leurs logements et y voir un havre de paix en cas de crise comme on en a connu. Nombreux sont donc les propriétaires à chercher de nouveau logement, dans un cadre de vie plus confortable et des villes plus petites. Ainsi, les résidences secondaires et propriété haut de gamme ont également le vent en poupe.

Les marchés haut de gamme les plus prisés

La tendance n’est pas que française puisque l’on observe cette situation dans de nombreuses villes et pays à l’international. Ainsi, les propriétaires fortunés se tournent vers des villes de prestige pour y investir et trouver un logement haut de gamme. Paris est dans la liste des villes les plus prisées, on retrouve aussi dans cette liste Miami, Austin, Tokyo et Genève. On voit dans ces villes des biens de qualité partir très rapidement à des prix élevés. Il apparait aujourd’hui difficile de trouver une maison à vendre à genève pas chère. Les demandes sont de plus en plus précises et les biens moins cotés partent plus difficilement sur le marché haut de gamme par exemple.

À Paris, on observe une hausse des prix de 10 à 20 % et ce sont des biens d’exceptions qui sont recherchés par les propriétaires, à l’exemple de l’hôtel particulier de Gérard Depardieu à Paris. Ces biens d’exceptions contrastent avec les biens sur le marché locatif qui sont aussi en hausse. Le marché de l’immobilier locatif est un marché intéressant pour les investisseurs puisqu’il grimpe dans presque toutes les villes.

Des marchés spécifiques

Certaines zones françaises sont aussi particulièrement prisées par les investisseurs, il s’agit des zones touristiques à fort potentiel. On retrouve dans cette liste, les régions de La Manche, de la Côte Atlantique ou des Alpes. Le nombre de transactions a aussi doublé dans des zones proches du bassin d’Arcachon et de l’Ile de Ré. Les prix montent parfois à 20 % de plus que l’année précédente. Les logements de montagnes ont, eux aussi, profité de la tendance. Les régions proches des Alpes françaises sont restées très attractives et à des prix élevés.

Comment défiscaliser grâce au Plan d’Epargne Retraite ?

Trois piles de pieces de monnaie

Le Plan d’Epargne retraite, ou PER, rencontre un réel succès auprès des Français. Ces deux dernières années, quelque 2 millions de contrats ont été souscrits. Ce placement donne, en effet, un avantage fiscal non négligeable pour une certaine partie de la population hexagonale. On vous détaille ici les caractéristiques de ce placement et les réductions d’impôts qui vont avec.

Le PER, c’est quoi ?

Comme son nom l’indique, le plan d’épargne retraite permet d’anticiper sur la retraite pendant nos années d’activité professionnelle. C’est un fonds en euros composé également d’unités de compte, à la manière de l’assurance vie. Il apporte la garantie d’un capital retraite et les unités de compte permettent de se positionner sur l’ensemble des marchés financiers, dont le marché actions. L’épargnant peut donc, par ce biais, se constituer un patrimoine à valoriser dans la durée.

Il faut toutefois noter que le PER ne sert qu’à financer la retraite. Par conséquent, les sommes versées sur celui-ci seront bloquées jusqu’à ladite retraire et ne pourront être retirées avant la date fatidique d’arrêt d’activité professionnelle. Toutes les données financières de votre compte épargne seront irrémédiablement sauvegardées sur le server HP de votre banque au fur et à mesure de vos dépôts, pendant vos quatre décennies professionnelles. Après ces fameuses quarante années, vous aurez la possibilité de réaliser une sortie en capital ou en rente.

Comment réduire son impôt sur le revenu ?

L’intérêt principal du plan d’épargne retraire, par rapport à une assurance vie ou un PEA, est la déduction d’impôt sur le revenu qu’il rend possible. En effet, les sommes versées volontairement sur le PER sont déductibles des impôts, dans la limite d’un certain plafond. Il existe deux régime selon votre situation professionnelle, à choisir selon si vous êtes salarié ou indépendant. La déduction des versements de votre impôt sur le revenu est possible mais en aucun obligatoire.

Le plan d’épargne retraire s’adresse en priorité à ceux dont la différence de revenus entre vie active et retraite est très importante. Il sera utile pour combler un éventuel trou creuser par des années un peu moins lucratives de votre vie professionnelle. Vous l’aurez compris, le PER permet de mettre des sous de côté et d’anticiper pour la retraite d’une part. De l’autre part, il offre aussi la possibilité de gagner un peu d’argent à court terme en économisant sur l’impôt sur le revenu. Pour réduire sur l’impôt de l’année en cours, ouvrez un PER avant le 31 décembre. Pensez-y !

Comment trouver une maison à rénover à Reims ?

Vous désirez acheter une maison ? Vous êtes plus des amoureux de l’ancien plutôt que des amateurs de constructions neuves ? Pour cela, rien de plus simple que d’opter pour l’achat d’une maison ancienne à rénover. Reims est une ville historique, au patrimoine culturel très riche, faisant d’elle une ville très prisée.

C’est grâce à cela que vous trouverez, à Reims, beaucoup de maisons anciennes, à rénover ou non. Toutefois, trouver une maison à rénover à vendre n’est pas une tâche facile, et vous devrez vous armer de patience et investir beaucoup de temps pour trouver la maison de vos rêves.

Trouver une maison à rénover grâce à un agent immobilier

Faire appel à un agent immobilier pour trouver un bien répondant à tous nos critères a longtemps été la meilleure solution pour acheter une maison. Aujourd’hui, cette tradition perdure encore, notamment chez les personnes souhaitant effectuer un achat immobilier rapidement, ou celles qui n’ont pas trop le temps de s’investir dans des recherches jours et nuits. L’avantage de l’agent immobilier est qu’il cherche à répondre à tous vos critères, ce qui facilitera vos visites et vous fera optimiser du temps. De plus, les agences immobilières possèdent un large panel de maisons avec travaux, ce qui, là encore, facilitera votre trouvaille.

Néanmoins, les agences et agents immobiliers ne sont pas uniquement synonyme d’avantages. Il ne faut pas oublier que ces structures imposent des frais d’agence, calculés en fonction du prix de vente de la maison et du pourcentage qu’elles décident de prendre. De plus, les agents immobiliers ne sont pas des professionnels du BTP, ce qui signifie qu’ils ne sauront peut-être pas vous aiguiller sur tous les travaux de rénovation à effectuer dans votre future maison. Dans ces cas-là, lorsque vous visiterez une maison à rénover à Reims, nous vous conseillons d’y aller avec un artisan du bâtiment afin qu’il estime la charge réelle des travaux.

Trouver une maison à rénover sur des sites spécialisés

A quels sites faisons-nous allusion lorsque nous parlons de sites spécialisés? Il s’agit des sites spécialisés dans la recherche de biens immobiliers, avec d’autres options très avantageuses. C’est le cas du site scanrenovation.com. Il s’agit d’un portail immobilier, proposant uniquement des maisons à rénover à vendre, et parfois des maisons fraîchement rénovées à vendre également. Ce site facilite grandement les recherches de maisons à rénover pour les particuliers, car il met en place un estimatif du montant des travaux de rénovation lorsque vous cliquez sur l’annonce.

Ainsi, filtrez vos recherches de maisons en fonction de votre budget, afin que le site vous propose des maisons à rénover avec un montant de travaux entrant de votre budget. De plus, les coordonnées de l’agence immobilière proposant le bien sont à votre disposition pour les appeler au plus vite et prévoir un rendez-vous pour visiter les différentes maisons à rénover que vous avez choisies.

Grâce à scanrenovation.com, en plus d’avoir un estimatif de vos travaux de rénovation, vous avez également l’opportunité de choisir et contacter les artisans du bâtiment qui pourront réaliser vos travaux. En effet, possédant en parallèle un annuaire d’artisans ligne, vous trouverez tous les professionnels du BTP de Reims sur cette plateforme, ce qui vous fera gagner un temps remarquable. Pour trouver une maison à rénover à Reims sur Scanrenovation cliquez-ici.

Trouver une maison à rénover soi-même

Si vous n’avez pas envie de démarcher auprès d’agences immobilières, et que vous préférez trouver votre future maison à rénover seuls, cela est tout à fait possible. Grâce à Internet, il existe aujourd’hui de nombreux sites de petites annonces en ligne proposant de nombreuses catégories de produits, dont les maisons. La particularité de ces petites annonces est qu’elles sont, pour la plupart, mises en ligne par des particuliers eux-mêmes.

Prenons l’exemple du très célèbre Le Bon Coin: vous trouvez une maison qui vous plaît, vous décidez d’entrer en contact avec le vendeur afin d’établir une visite prochainement, vous n’avez pas besoin de contacter un agent immobilier et êtes totalement libre d’échanger avec le vendeur sur de nombreux points. Rien de plus simple. En fonctionnant comme cela, vous vous éviterez des coûts supplémentaires, notamment les frais d’agence, et vous pourrez réaliser des économies considérables.

Attention néanmoins à LeBonCoin, qui regroupe aussi des annonces de professionnels, et donc d’agences immobilières. Filtrez bien vos recherches en choisissant la case “particuliers”, ou optez pour le site PAP, la référence de la vente de biens immobiliers entre particuliers. Le plus important lors de la recherche d’une maison à rénover est de bien connaître ses critères de recherche, mais surtout de s’armer de beaucoup de patience, car la maison à rénover parfaite à Reims ne se trouvera pas en un claquement de doigts.

En conclusion, pour trouver une maison à rénover à Reims, vous avez le choix entre les différentes agences immobilières de la ville, les portails immobiliers sur Internet ou les sites de particuliers à particuliers qui regorgent de petites annonces, dont les annonces de maisons à rénover. Lors de vos différentes visites, nous vous conseillons d’être accompagné d’un professionnel du bâtiment, ou d’un amateur de travaux, afin d’estimer la charge de travaux de rénovation à effectuer et de ne pas être trop surpris lors de la réalisation concrète de ces mêmes travaux.

Les conditions pour bénéficier du statut LMNP

Le statut LMNP (Louer Meublé Non Professionnel) est un statut fiscal régissant l’activité de location meublée par un investisseur non professionnel. Ce statut permet au bailleur de mettre en location un bien directement habitable par le locataire. Il existe cependant plusieurs conditions à remplir pour pouvoir investir en LMNP.

Les conditions liées à l’investisseur

Pour accéder au statut LMNP, un investisseur doit remplir plusieurs conditions.

L’investisseur doit être une personne physique

Cela signifie que le propriétaire doit être un particulier et non une personne morale sauf pour les SARL familiales ou une SCI. Cet investisseur doit aussi être le possesseur direct du bien immobilier concerné. L’acquisition indirecte comme dans le cas d’une SCPI ne permet pas de bénéficier du statut LMNP.

Le bien immobilier est loué meublé et à usage d’habitation

Le bien immobilier pouvant être neuf ou ancien, doit être loué à usage d’habitation. Cette location peut se faire en tant que résidence principale comme pour les LMNP étudiant et les LMNP senior. Le propriétaire peut aussi opter pour une location saisonnière comme pour les résidences situées en bord de mer ou en montagnes.

Le bien immobilier doit aussi être loué meublé et sa surface habitable être supérieure à 9 m2. Une location meublée implique la mise à disposition d’un mobilier adapté dans un logement décent. Le mobilier doit répondre à tous les besoins de base des locataires pour qu’ils puissent immédiatement y vivre avec leurs effets personnels.

La location doit être une activité secondaire

La location ne doit pas aussi être l’activité principale de l’investisseur ni être inscrite au Registre du Commerce et des Sociétés (RCS). En tant qu’activité secondaire, elle ne doit pas produire plus de 23 000 euros TTC par année. Ce revenu ne doit pas aussi excéder la moitié de tous les revenus du foyer fiscal du bailleur. Si la location génère plus de ce montant, alors le propriétaire passe directement sous le statut du LMP.

Quels sont les biens immobiliers pouvant être concernés par le statut LMNP ?

Un investisseur voulant bénéficier du statut LMNP, ne peut pas acquérir tous les types de bien immobilier. Il ne peut prétendre qu’aux établissements en résidences de services :

  • La résidence de tourisme destiné aux touristes. Ces logements meublés possèdent des services annexes d’accueil, de restauration et de ménage.
  • La résidence d’affaires qui est destinée à accueillir une clientèle d’affaires lors de leurs déplacements. Ce type d’établissement diffère d’une résidence de tourisme par le fait qu’il propose des services additionnels et un logement équipé et indépendant.
  • La résidence pour senior qui est destinée aux personnes âgées requérant un accompagnement au quotidien. Généralement situé à proximité d’un établissement de santé, ce type d’hébergement est aussi proposé équipé et avec des services annexes.
  • La résidence estudiantine est réservée aux étudiants. Elle est établie dans les environs d’une école d’enseignement supérieur et à proximité des transports en commun.
  • La résidence médicalisée EHPAD qui est destinée aux personnes âgées ayant besoin d’un accompagnement au quotidien et d’un suivi médical spécifique.

Ces établissements possèdent tous des services et des équipements à la disposition des locataires. L’investissement sous le régime LMNP dans ce type de biens immobiliers permet à l’acquéreur de se débarrasser de contrainte de la gestion locative. Cette responsabilité sera déléguée à un exploitant par un bail commercial.

Un propriétaire se lançant dans l’investissement en LMNP ne vise pas toujours la revente. Revendre son bien lmnp, lorsqu’elle est faite dans les règles de l’art, permet cependant de gagner en plus-value. Le propriétaire peut récupérer des liquidités, placer son avoir sur un autre support, transmettre des fonds à ses héritiers…

Primo-accédants : quelles aides pour devenir propriétaire en 2021 ?

Vous souhaitez devenir propriétaire de votre futur logement ? Si vous achetez votre résidence principale pour la première fois, vous êtes considéré comme un primo-accédant… Ce qui vous donne droit à de nombreux avantages ! Prêts aidés, dispositifs de défiscalisation ou d’exonération, tour d’horizon des différentes aides pour devenir propriétaire de votre logement pour la première fois.

Des dispositifs de défiscalisation accessible à tous

Il existe de nombreux dispositifs de défiscalisation immobilière, mis en place par le gouvernement pour relancer le secteur du bâtiment et la construction de logements neufs. Cependant, il n’existe pas de dispositif particulièrement adressé aux primo-accédants. D’ailleurs, la plupart des dispositifs existants sont adressés aux propriétaires-bailleurs. 

Plusieurs lois aux dispositions similaires permettent ainsi de défiscaliser grâce à un achat dans le neuf (Loi Pinel) ou dans l’ancien à rénover (Loi Denormandie) avec un engagement de location sur 6 à 12 ans. D’autres dispositifs, sans engagement de durée, permettent de diminuer voire neutraliser l’impôt prélevé sur les revenus fonciers : c’est le cas par exemple du déficit foncier, du statut de Loueur en Meublé non-Professionnel ou encore de la loi Malraux. Tous ces dispositifs sont à connaître si vous pensez mettre un jour votre logement en location, mais ils ne sont pas forcément utiles à ce stade de votre projet !

Des prêts avantageux

S’il n’existe pas de dispositif de défiscalisation conçu pour les personnes qui souhaitent devenir propriétaires de leur logement, différentes aides permettent cependant de faciliter l’accès à la propriété. Ces aides prennent notamment la forme de prêts aidés, aux taux particulièrement avantageux.

Le Prêt à Taux Zéro

Le Prêt à Taux Zéro (PTZ), aujourd’hui appelé Prêt à taux Zéro Plus (PTZ+) est le prêt aidé le plus connu et utilisé. Il permet de financer l’achat ou la construction d’une résidence principale dans l’immobilier neuf ou ancien, à condition que le bien fasse l’objet d’une rénovation importante (25 % du coût total de l’opération). Il permet ainsi d’obtenir un crédit sans intérêt, remboursable sur une période de 20 à 25 ans. 

Uniquement adressé aux primo-accédants, ce prêt aidé est soumis à conditions de ressources définies en fonction de la zone géographique et de la composition du foyer. C’est un prêt qui peut être employé seul ou complété par d’autres prêts conventionnés.

Le Prêt à l’Accession Sociale

Ce prêt aidé est destiné aux ménages les plus modestes. Il permet de financer la construction ou l’achat d’un bien immobilier avec une durée de remboursement pouvant aller jusqu’à 30 voire 35 ans. Cumulable avec d’autres prêts, il est soumis aux même conditions de revenus que le PTZ+.

Le Prêt Action Logement 

Auparavant appelé “1% logement”, le Prêt Action Logement est un crédit à taux préférentiel adressé aux primo-accédants salariés du privé, pour un achat dans le neuf ou dans l’ancien. Cette aide permet de financer jusqu’à 40 % du coût total de l’opération immobilière, avec une durée de remboursement inférieure à 25 ans. Il est également accordé sous conditions de ressources.

Lors de votre demande de prêt, pensez à bien vous renseigner sur les différents prêts aidés auxquels vous pourriez être éligible. Pour faciliter vos démarches, vous pouvez en parler directement à votre banquier ou faire appel à un courtier immobilier. Pensez aux courtiers immobiliers en ligne comme Pretto, qui vous feront économiser du temps et de l’argent !

Des exonérations et crédits d’impôts

L’exonération de taxe foncière

Il existe différents types d’exonération de taxe foncière, accordées à divers profils d’acquéreurs. Certains d’entre eux peuvent ainsi bénéficier d’une exonération de taxe foncière permanente :

  • les personnes titulaires d’une Allocation de Solidarité aux Personnes Âgées
  • les personnes titulaires d’une Allocation Supplémentaire d’Invalidité
  • les personnes titulaires d’une Allocation Adultes Handicapés

Pour bénéficier de cette exonération, les personnes titulaires des aides mentionnées ci-dessus doivent impérativement occuper le logement. Elles peuvent l’occuper seules, en couple, ou avec des personnes à charge, tant que les ressources du foyer n’excèdent pas les seuils prévus par la loi. 

D’autres types de profils sont éligibles à une exonération de taxe foncière permanente : 

  • les personnes de plus de 75 ans

Enfin, il est possible de bénéficier d’une exonération de taxe foncière temporaire dans les cas suivants :

  • l’acquisition d’un logement à haute performance énergétique, avec une exonération de 50 à 100 % à compter de la 3ème année suivant l’achèvement de la construction ;
  • l’acquisition ou la construction d’un logement neuf, avec une exonération à 100% pendant les deux ans qui suivent la livraison du bien.

Enfin, n’oubliez pas que de plus en plus de ménages bénéficient d’un dégrèvement de la taxe d’habitation, voire d’une suppression complète pour près de 80 % des Français.

Un crédit d’impôt pour les investissements locatifs

Dans le cadre d’un investissement locatif, vous pouvez déduire de vos revenus fonciers l’ensemble des frais liés à l’obtention de votre crédit immobilier : frais de dossier, de cautionnement, d’hypothèque, d’assurance… De nombreuses autres charges sont également déductibles de vos revenus imposables. Ce sont notamment les charges non imputables au locataire, comme les intérêts d’emprunt, la taxe foncière… cela concerne aussi bien les primo-accédants que les personnes déjà propriétaires de leur résidence principale !

Immobilier : dans quel secteur d’activité investir ?

Le marché de l’immobilier en France accuse depuis les cinq dernières années une progression et une croissance assez régulière.

Investir dans l’immobilier reste donc un investissement relativement rentable. Pourtant, lorsqu’on parle d’investir dans l’immobilier, la majorité des gens pensent uniquement à l’investissement dans l’achat-revente.

Or, il ne s’agit pas d’un seul secteur disponible dans l’immobilier. Cet article a pour objectif de cerner les différents secteurs d’activités dans lesquels il est préférable d’investir dans le domaine de l’immobilier.

Investir dans des résidences de services : un secteur d’activité en plein essor

Souhaitez-vous investir dans un secteur immobilier porteur ? Posez-vous un instant et pensez à investir en résidences de services. Outre les déductions d’impôts et de taxes dont peut bénéficier celui qui investit dans les résidences de service, ce secteur reste très porteur actuellement et présente de nombreux avantages.

Parmi les résidences de service qui existent, on peut compter la résidence pour seniors destinées à accueillir les personnes du troisième âge dans des logements meublés et comprenant certains services tels que la blanchisserie ou la restauration. Vu la proportion de population qui vieillit dans l’Hexagone, ce secteur immobilier reste un investissement sur lequel on peut compter.

Les résidences étudiantes sont également un autre type de résidence de services dans lesquelles il est possible d’investir. Le choix de la ville ainsi que le choix de l’emplacement à proximité des écoles sont les points-clés dans la réussite d’un investissement dans ce type de résidence.

Les résidences EHPAD qui accueillent les personnes âgées ou dépendantes pour des traitements médicalisés sont également rentables et attirent de plus en plus de professionnels. Parmi les nombreux avantages d’un investissement dans des résidences de services, on notera notamment la solidité et la pérennité des contrats de location qui vont jusqu’à 9 ans minimum dans certains cas.

Investir dans les SPCI

Les Sociétés de Placement Immobilier ou SPCI sont un bon moyen de placer votre investissement. En effet, l’affectation d’immobilier en location ou l’immobilier locatif est un marché qui n’a pas encore connu de crise flagrante. Le marché de l’offre et de la demande reste toujours légèrement en faveur de l’offre.

De plus, la rentabilité dans ce type de secteur reste encore correcte avec un rendement allant jusqu’à 4 % de votre placement. Par ailleurs, l’investissement dans une SPCI demeure plus accessible à un grand nombre de personnes du point de vue du financement et investissement de départ. Le choix de la SPCI est considéré depuis toujours comme un des meilleurs investissements immobiliers pour un placement.

Pour minimiser les risques dans ce secteur, il est important d’investir dans de grandes villes où sont concentrés le plus de locataires potentiels.

Comme dans le cas des résidences médicalisées, il a été constaté depuis quelques années maintenant que l’investissement dans une SPCI gérant des fonds immobiliers de santé reste un secteur rentable qui ne dépend pas des aléas économiques.

Vu le nombre de SPCI et le type d’investissement en SPCI qu’il peut exister, les fonds immobiliers de santé ainsi que les fonds immobiliers e-commerce s’imposent comme les plus attractifs.

Investir dans l’immobilier professionnel

Certes, l’immobilier professionnel dépend parfois de la situation économique du pays, mais ce secteur reste un secteur attractif.

La location d’immobiliers à des professionnels pour usage de bureaux et de commerce reste un investissement porteur puisque le rendement annuel brut peut atteindre les 10 % avec des taux de vacances assez faibles dans l’année.

À l’instar de la majorité des investissements immobiliers, il est indispensable de se diriger vers des villes assez peuplées et actives pour mettre toutes les chances de réussite de votre côté.

Pourquoi investir avec la Loi Malraux ?

Êtes-vous à la recherche d’un investissement qui vous apportera des bénéfices à long terme ? Avez-vous entendu parler de l’investissement immobilier ? En effet, qu’il soit neuf ou ancien, l’immobilier constitue un secteur attractif dans lequel le besoin est de jour en jour grandissant. Il s’agit d’une réelle opportunité d’affaires qui offre de nombreux avantages. De plus, il existe de nombreux dispositifs qui favorisent la bonne rentabilité de cet investissement. C’est le cas de la loi Malraux. Qu’est-ce que la loi Malraux ? Quels sont les avantages de ce dispositif ? Faut-il investir en la loi Malraux ? Avec vous, nous allons faire le point à travers cet article.

La Loi Malraux : qu’est-ce que c’est ?

La loi Malraux est un dispositif de défiscalisation qui vise à réhabiliter les zones historiques. En effet, il s’agit d’une loi qui a pour but de restaurer les anciens immeubles se trouvant dans certaines villes protégées. L’objectif est d’investir dans l’immobilier qui sera mis en location pour une durée minimum de 9 ans. Ainsi, les propriétaires ayant procédé à la rénovation d’un ancien bâtiment se trouvant dans une zone privilégiée et à sa mise en location bénéficieront d’une aide maximum de 100 000 euros déductible fiscalement par année. En outre, ce dispositif favorise la restauration des anciens bâtiments afin de les conserver. Il offre aussi de nombreux avantages fiscaux aux investisseurs.

Investir en loi Malraux : un bénéfice de réduction fiscale

Le principal avantage de la loi Malraux est la réduction fiscale qu’elle offre. En effet, ce dispositif garantit une bonne protection à moyen et à long terme à l’investisseur. En plus des opportunités de défiscalisation, il permet de bénéficier d’une réduction d’impôt selon la localisation du bien. Ainsi, si le bien mis en valeur est inscrit au patrimoine historique, vous pouvez bénéficier de 30 pour cent de réduction d’impôt.

De même, la réduction d’impôt s’élève à 22 pour cent lorsque l’immeuble est situé dans une zone remarquable. En loi Malraux, le plafond de dépense pris en considération est de 400 000 euros. Vous bénéficierez donc d’une réduction d’impôt de 120 000 euros.

Bref, si plusieurs milliers d’investisseurs français fortunés décident d’investir en Loi Malraux chaque année, c’est bien parce qu’il offre un atout fiscal non négligeable. Cette loi offre la possibilité d’être libre en matière de location. Dans le même sens, aucun plafond ni aucune condition de ressource n’est imposé au locataire. C’est le dispositif qu’il faut pour jouir d’une liberté financière totale en ce qui concerne votre loyer.

Investir en loi Malraux : une source de rendement

La loi Malraux offre aux investisseurs un meilleur rendement, lequel est nettement supérieur à l’inflation. De plus, son pouvoir au terme des 9 ans de location permet d’habiter soi-même le logement, de continuer à le louer ou de le vendre sans condition. Notons également le pouvoir bénéfique du report de la réduction d’impôt qui s’étend sur trois années consécutives lorsque le montant imposé est inférieur à la fraction déductible. Aussi, lorsque les travaux de rénovation des bâtiments sont réalisés par un architecte, cela fait baisser la facture fiscale.