Tout sur la loi malraux - Découvrez facilement toutes les informations pour défiscaliser

Loi malraux explication post thumbnail image

Loi malraux explication

La loi malraux est une solution de défiscalisation dans l’ancien. Elle permet de déduire de ses impôts une partie des travaux effectués sur un bien immobilier dans un secteur sauvegardé. Cette défiscalisation est de 22 à 30% du montant des travaux. Ces derniers doivent être effectués par un architecte des bâtiments de France qui vérifiera qu’ils sont bien conformes aux biens et à son architecture. La loi malraux 2019 est une solution de défiscalisation dans l’ancien très intéressante. D’autant plus que vous devez louer votre bien mais sans aucun plafond contrairement à d’autres solutions. Cela permet de générer des revenus supplémentaires stables grâce au loyer et à améliorer encore la rentabilité de votre investissement.

Avantages de la loi malraux

Le premier avantage d’investir dans la loi malraux en 2019 c’est la réduction d’impôt qui peut monter jusqu’à 30% des travaux réalisés. Sachant que la limite des travaux est de 400 000 euros sur 4 ans. Cela laisse beaucoup de marge et une forte défiscalisation. Et bien évidemment avec ces sommes, la loi malraux n’est pas soumis au plafond des niches fiscales. Contrairement à la plupart des solutions pour réduire ses impôts.

La réalisation des travaux implique naturellement une plus-value immobilière. Une fois les 9 ans de location qui sont imposés pour bénéficier des avantages fiscaux, vous pourrez revendre votre bien et toucher une plus-value immobilière importante. A noter que vous serez imposés sur cette plus-value. Et plus vous conservez un bien longtemps moins vous serez imposés. Autre avantage de la loi malraux que nous avons déjà évoqué, c’est le fait qu’il n’y est pas de plafond pour les loyers. Il faudra cependant se caler sur le prix du marché si vous souhaitez trouver facilement des locataires. Mais en augmentant le loyer, vous augmenterez le rendement de votre investissement locatif.

Bien éligible à la loi malraux

Les conditions de la loi malraux

Pour profiter des avantages fiscaux de la loi malraux il faudra respecter plusieurs points :

  • Acheter un bien éligible à la loi Malraux (dans un secteur sauvegardé)
  • Ne pas dépasser le plafond de 400 000 euros de travaux sur 4 ans. Vous pouvez le faire mais le surplus ne sera pas pris en compte dans le calcul de l’avantage fiscal
  • Faire appel à un architecte des bâtiments de France pour superviser les travaux. Il va s’assurer de respecter l’architecture du bâtiments ainsi que ses matériaux
  • Louer votre bien comme résidence principale pendant une durée d’au moins 9 ans
  • Louer votre bien dans les 12 mois qui suivent la fin des travaux

Détails supplémentaires sur la loi malraux

Le premier point souvent flou pour les personnes est la notion de secteur sauvegardé qui va déterminer si votre bien est éligible ou non à la défiscalisation. A noter que si vous souhaitez être spur, c’est une bonne chose de passer par un professionnel qui vous guidera dans votre démarche et s’assurera d’optimiser au mieux votre investissement. L’Etat détermine des zones qui sont des secteurs sauvegardés. L’objectif étant de protéger ses zones et de mettre en place une législation précise pour les sauvegarder et aussi les rénover. Il existe plusieurs types de secteurs sauvegardés et il influe sur le montant de la réduction d’impôt pour la loi malraux (22 ou 30%).

Les autres solutions que la loi Malraux

Vous pouvez consulter toutes nos actualités sur la finance.

Défiscalisation dans l’ancien

Si vous souhaitez investir dans l’ancien et réduire vos impôts il n’existe pas que la loi malraux. C’est aussi possible de passer par la loi monuments historiques qui se rapproche de cette dernière. Mais cela ne concerne que les bien classé monuments historiques et les travaux sont souvent très conséquents. Et dans les autres solutions vous avez aussi la loi denormandie qui ressemble à la loi pinel mais dans l’ancien. Globalement on achète un bien immobilier ancien, on fait des travaux (en partie défiscalisés) et on loue ensuite le bien comme dans la loi malraux. Et la dernière solution c’est le déficit foncier mais qui permet de réduire ses impôts pour des sommes moins imortantes.

Défiscalisation dans le neuf

Si vous souhaitez défiscaliser dans le neuf, vous avez aussi beaucoup de solutions. La plus connue est la loi pinel qui consiste à acheter un bien immobilier dans une certaine zone pour le louer et obtenir une réduction d’impôt en fonction de la durée de l’investissement. Et sinon vous avez d’autres solutions comme la loi censi bouvard pour les résidences de service ou encore la loi girardin pour les dom-tom.