Comment fonctionne la délégation d’assurance emprunteur ?

L’assurance de prêt est parfois peu évoquée lors de la signature d’un prêt. Cependant, les emprunteurs doivent absolument savoir qu’il existe des possibilités autres que l’assurance emprunteur proposée par la banque. Il est important de s’informer sur la délégation d’assurance et de comprendre les droits de l’emprunteur.

La banque peut-elle refuser une délégation d’assurance emprunteur ?

La banque est en mesure de refuser la délégation d’assurance à un emprunteur. En effet, elle en a totalement le droit mais uniquement dans certaines conditions. Lorsque vous avez contracté un emprunt, la banque vous a proposé un contrat d’assurance de groupe afin de couvrir votre prêt. Ce contrat définit le niveau minimum de garantie pour votre cas.

Si vous lui proposez une délégation d’assurance avec un niveau inférieur à ce minimum, la banque refuse systématiquement le contrat. Elle ne peut pas accepter un contrat qui ne vous couvre pas assez. Vous devez alors bien vérifier les garanties sur votre nouveau contrat pour qu’il puisse être accepté par la banque.

S’il n’y a aucune raison ou si elle est différente de ce qu’il vient d’être expliqué, la banque n’aura pas le droit de refuser une délégation d’assurance. Les emprunteurs sont autorisés à faire de la délégation d’assurance où ils veulent et avec le contrat qu’ils veulent en respectant le minimum de garanties souhaitées par la banque prêteuse.

Quelles sont les lois en faveur des emprunteurs au sujet de l’assurance de prêt ?

Depuis quelques années, les emprunteurs sont de plus en plus avantagés par rapport à l’assurance de prêt. Cette dernière est systématiquement demandée par les banques, alors il était important d’améliorer les possibilités pour les emprunteurs.

En premier lieu, nous retrouvons la loi Lagarde. Elle est en place depuis 2010 et autorise la délégation d’assurance. Ainsi, les emprunteurs ont le droit de souscrire un contrat d’assurance de prêt auprès d’une compagnie d’assurance extérieure à l’établissement de prêt. Comme expliqué précédemment, il y a une seule condition : souscrire un contrat avec une équivalence des garanties de celui de la banque.

Quatre ans plus tard, soit en 2014, la loi Hamon améliore encore plus les conditions des emprunteurs pour l’assurance de prêt. En effet, elle permet à l’emprunteur de changer de contrat d’assurance de prêt en cours de contrat. Il a le droit de contracter une autre assurance emprunteur dans les 12 premiers mois à partir de la signature de son emprunt, toujours dans les mêmes conditions d’équivalence.

Enfin, depuis le 1er janvier 2018, l’emprunteur peut changer encore plus facilement d’assurance emprunteur. L’amendement Bourquin, également appelé loi Sapin 2, permet aux emprunteurs de changer d’assurance chaque année à la date anniversaire du prêt. Après la première année, le changement peut se faire uniquement à cette date précise.

Ces trois lois ont apporté de réels avantages aux emprunteurs. Ils peuvent avoir accès à un plus large panel d’offres d’assurance emprunteur. Ceci engendre de la concurrence et ainsi une baisse des prix qui jouent en faveur des emprunteurs.

Quels sont les profils ayant le plus intérêt à réaliser un changement d’assurance emprunteur ?

Pour savoir si votre profil est avantageux et vous permet de bénéficier au mieux d’un changement d’assurance de prêt, nous vous conseillons de prendre plusieurs éléments en compte. Vous devez vérifier votre âge, le montant du prêt et du capital restant dû, la date de souscription mais aussi votre état de santé. Tout ceci détermine votre profil et vos bénéfices à changer d’assurance emprunteur.

En général, les profils les plus appréciés et qui profitent de prix déjà attractifs ont le plus intérêt à changer d’assurance. Il s’agit par exemple des couples de personnes de moins de 45 ans, qui ne fument pas, qui sont en bonne santé ou encore qui ont une bonne situation financière. Il est plus facile pour les assureurs de leur proposer des tarifs bas car ils sont moins à risques.

Il faut tout de même savoir que les personnes âgés de plus de 50 ans peuvent aussi trouver des avantages considérables dans un changement d’assurance. Les différences sont moins conséquentes mais cela est quand même intéressant.

Enfin, un profil qui a tout intérêt à changer d’assurance : une personne célibataire d’âge moyen qui avait une maladie mais en est guéri depuis quelques années. Avec ce problème de santé, elle payait une surprime qu’elle ne paiera plus grâce au droit à l’oubli. Elle peut réaliser de véritables économies allant jusqu’à des milliers d’euros.

Santé financière d’une entreprise : comment faire le point ?

santé financière

La naissance d’un partenariat commercial entre deux entreprises nécessite d’être bien préparé. En effet, il s’avère essentiel de prendre en considération la santé financière de son partenaire potentiel, afin d’éviter les mauvaises surprises. Cela permet également de bâtir une relation reposant sur la confiance. Mais alors, comment faire le point sur la solvabilité et la santé financière d’une entreprise ? Quels sont les indicateurs à prendre en considération ?

Calculer le niveau de trésorerie, pour connaître la santé financière de l’entreprise

Connaître la trésorerie d’une entreprise permet de se faire une idée plus précise, concernant sa santé financière et sa solvabilité. Lorsqu’une entreprise possède suffisamment de trésorerie, elle est en mesure d’honorer ses dettes en temps et en heure, mais aussi de se développer. En d’autres termes, une société avec un bon niveau de trésorerie est une entreprise pérenne.

Comment calculer la trésorerie d’une société ? Pour cela, il faut prendre en considération les ressources pouvant être mobilisées immédiatement, ainsi que les actifs de l’entreprise, ses créances, les stocks, etc. Si le montant de cette trésorerie est supérieur à la somme des dettes de la société, alors celle-ci peut être considérée comme solvable. Le calcul du niveau de la trésorerie peut être réalisé par un expert. Confier l’analyse d’un potentiel partenaire à un cabinet spécialisé s’avère essentiel, pour suivre la santé financière d’une entreprise.

Le chiffre d’affaires et les bénéfices : d’autres indicateurs à prendre en compte

Bien sûr, le chiffre d’affaires ainsi que les bénéfices sont deux indicateurs qui permettent de faire le point sur la santé de l’entreprise. Mais un autre indicateur doit également être pris en considération : il s’agit de la croissance du CA et des bénéfices du partenaire potentiel.

Le chiffre d’affaires doit posséder une courbe de croissance similaire à celle des bénéfices. Si ce n’est pas le cas, cela signifie que la solvabilité et la pérennité de l’entreprise sont mises à mal. En effet, si le CA augmente et les bénéfices stagnent, il y a de fortes chances pour que l’entreprise ne dispose pas de liquidités suffisantes. Là encore, pour faire le point sur la croissance du CA et des bénéfices, il est préférable de faire appel à une société spécialisée dans l’analyse de la santé financière des entreprises.

Le niveau d’endettement de l’entreprise en dit long sur sa santé financière

Connaître le niveau d’endettement d’une entreprise permet de faire le point sur le ratio entre les dépenses de l’entreprise et ses fonds propres. Le niveau d’endettement se calcule comme suit : dettes globales/capitaux propres x 100. Si le résultat est inférieur à 100 %, alors la société est solvable et peut même prétendre à un emprunt bancaire. Lorsque le niveau d’endettement atteint les 200 %, il s’agit d’une alerte solvabilité qui doit être prise en compte.

Pour en savoir plus sur la santé financière d’un partenaire, prendre connaissance de son Kbis

L’extrait Kbis est en quelque sorte la carte d’identité de l’entreprise. On y retrouve des informations essentielles, telles que le capital de la société, les procédures en cours, etc. Prendre connaissance du Kbis d’une entreprise permet de faire le point sur sa solvabilité et sur les garanties en cas d’impayés.

Les placements financiers pour réduire ses impôts

schéma sur les placements financiers

Comment réduire ses impôts grâce aux placements financiers ?

La liste des placements financiers est longue. On peut les trier par niveau de risque, par durée d’investissement ou encore par flexibilité.

Les placements financiers les plus plébiscités par les français sont les suivants :

  • L’assurance-vie
  • Le plan épargne retraite
  • Le plan épargne en actions
  • La SCPI

Tous les types de placements cités ci-dessus ont un point commun : En plus de faire fructifier l’argent que vous n’utilisez pas, ils vous offrent la possibilité de réduire votre impôt sur le revenu en fin d’année fiscale.

Comment réduire ses impôts avec un placement financier ?

Réduire mes impôts avec l’assurance-vie

Avec une assurance-vie vous pouvez épargnez tout en bénéficiant d’une fiscalité avantageuse.
En effet, les plus-values que vous réaliserez par rapport à l’argent investi, seront déductibles des impôts.
Attention cela va dépendre de la date à laquelle vous avez ouvert votre contrat.

Si votre contrat date d’avant 1983, l’intégralité des bénéfices seront exonérés d’impôts.

En revanche, pour les contrats souscrits après cette date, cela dépendra de la date à laquelle le capital est retiré après l’ouverture du contrat (qu’il s’agisse d’un rachat total ou partiel).

  • Moins de 4 ans : Imposition au barème progressif de l’impôt sur le revenu ou PFL (prélèvement forfaitaire obligatoire) de 35%
  • Entre 4 et 8 ans : Imposition au barème progressif de l’impôt sur le revenu ou PFL (prélèvement forfaitaire obligatoire) de 15%
  • Plus de 8 ans : Imposition au barème progressif de l’impôt sur le revenu ou PFL (prélèvement forfaitaire obligatoire) de 7.5%

Réduire mes impôts avec le plan épargne retraite

En ce qui concerne l’épargne pour votre retraite, le PERIN qui succède l’ancien PERP vous permettra également de réduire vos impôts et cette fois-ci durant toute la durée de votre placement financier.

En effet, à chaque versement d’argent dans votre PERIN, la somme placée sera déductible de votre impôt sur le revenu.

De plus avec le PERIN vous avez le choix de ne pas déduire des impôts vos versements et en échange de bénéficier d’avantages fiscaux plus intéressant lors de la clôture du plan et de votre départ à la retraite.

Réduire mes impôts avec le plan épargne en actions

Le PEA, autrement appelé « Plan d’épargne en action » peut lui aussi vous aider à réduire un peu vos impôts.
Son principe est assez similaire à celui d’une assurance-vie.
En fait, durant la période de placement les plus-values générés grâces à votre PEA seront reconvertis en franchise d’impôts.
En plus de cela, si vous garder ouvert votre PEA pendant au moins 5 ans, le capital obtenu à la fin sera entièrement déductible de l’impôt sur le revenu (hors prélèvements sociaux).

Réduire mes impôts avec une SCPI

Il existe deux types d’SCPI : La SCPI d’entreprise ou la SCPI fiscale

Nous parlerons ici que de la SCPI fiscale qui est prévue à cet effet.

La SCPI fiscale est divisée en trois catégories :

  • SCPI Déficit Foncier

Si vous êtes propriétaire bailleur et que vous vous situez dans la tranche d’imposition de 30%, ce type d’SCPI sera la plus adaptée. Elle diminuera votre déficit foncier et donc votre impôt sur le revenu.

  • SCPI Malraux

Grâce à une SCPI Malraux, vous avez la possibilité de réduire vos impôts d’un coup.
Pour ce faire, il vous faut réaliser des travaux de rénovations dans un bien immobilier éligible à la loi Malraux.
Le montant de la déduction fiscale s’élèvera à 18%.

  • SCPI Pinel

Enfin, la SCPI Pinel pourra là encore vous aider à réduire vos impôts sur le revenu.
Pour cela vous devez réaliser un investissement locatif dans le neuf et louer votre bien pendant au moins 9 ans.
Durant ces neufs ans de placement, vous réduirez progressivement jusqu’à 18% de vos impôts.
L’investissement total sera plafonné à 300 000€.
En bref, cet investissement vous permet de réduire vos impôts sur plusieurs années, à condition de bloquer son capital pour au moins 9 ans.

Choisir la meilleure assurance-vie

Formulaire d'assurance-vie

L’assurance vie permet de constituer une épargne pour amortir un imprévu pour l’épargnant ou d’offrir une somme afin d’aider un bénéficiaire en cas de décès de l’épargnant. Ce n’est pas donc uniquement une assurance en cas de décès. Pour retirer votre assurance vie il faut attendre au moins 8 ans si vous ne voulez pas avoir des coûts supplémentaires. A noter qu’en cas de retrait par l’épargnant, certains avantages fiscaux sont perdues. Ces derniers sont spécifiques à la transmission de l’épargne en cas de décès, dans le cas d’une succession.

L’assurance vie offre généralement des intérêts de 2% qui sont non imposables (sauf en cas de retrait avant les 8 ans). L’assurance vie est principalement destiné à faire profiter un bénéficaire plus que l’épargnant. C’est un excellent moyen de préparer sa succession ou de réaliser une donation.

Avantages

L’assurance vie offre différent avantages. Le premier est la souplesse de l’investissement. Vous n’avez pas de minimum pour investir dans une assurance vie, chacun place la somme qu’il souhaite. Ce placement peut s’intégrer à différents investissements et évoluer dans le cadre de marchés financiers ou d’une SCPI par exemple. Vous profitez également d’une éxonération des plus-value lors de la sortie (hors sortie avant 8 ans). Il est possible de bénéficier d’une exonération dans certains cas : retraite anticipée, licenciement, invalidité ou suite à une liquidation judiciaire de votre entreprise. En cas de problème, vous pouvez donc récupérer votre investissement sans pénalité contrairement à d’autres types de placements.

Autres

L’assurance vie est un placement financier qui se posent entre l’investissement et la défiscalisation. Il existe d’autres solutions du même type comme l’épargne-retraite avec le PERP ou la loi Madelin. Vous avez également la possibiltié d’investir dans des entreprises ou des placements financiers. Chaque solution offre des avantages et des conditions différentes. A vous de voir ce qui est le plus intéressant pour vous.

La réduction d’împôt en 2020

Calculs sur la défiscalisation

Pour réduire l’impôt dû en 2020, il est urgent de demander des crédits d’impôt. Sous réserve du respect des conditions requises, certaines dépenses utiles peuvent donner lieu à un avantage fiscal sous la forme d’une réduction ou d’un crédit d’impôt. Mais attention, ces deux appareils n’ont pas les mêmes effets fiscaux et, par conséquent, devraient être calibrés: seul le crédit d’impôt est remboursable s’il dépasse la taxe due. En outre, la plupart de ces avantages sont soumis à la limite générale des niches fiscales établies, dans le cas général, à 10 000 euros. Ici, selon le montant de votre impôt sur le revenu, vous bénéficierez d’une réduction et d’un crédit d’impôt. Réduction lorsque le montant de la taxe est supérieur aux avantages fiscaux. Et le crédit d’impôt lorsque la réduction d’impôt est plus importante. Ici, pour réduire votre impôt sur le revenu en 2017, vous devrez déclarer votre travail sur votre reçu de 2020. Cette réduction impôts fenêtres et la réduction impôt isolation seront calculées automatiquement. Par conséquent, il bénéficiera d’une réduction d’impôt de 2020. Une autre nouveauté qui a fait l’objet de nombreuses discussions, est la taxe foncière (IFI) qui va remplacer l’ISF disparaît, au moins symboliquement. Une révolution Avec la taxe fixe, l’idée avec cette mesure est d’encourager les épargnants et les investisseurs fortunés à consacrer des investissements plus productifs.

Payer ses impôts en 2020

Avec le système actuel, le contribuable paie, en utilisant un taux mensuel ou «tiers provisoire», l’impôt correspondant à son revenu par rapport à l’année précédente. Après la réforme, l’impôt sera débité directement chaque mois sur le reçu de paiement ou la pension de retraite. Ainsi, cette année, la taxe sera calculée sur les revenus obtenus en 2017. Sinon, vous disposez de la loi Malraux qui vous propose un achat immobilier avec réduction d’impôt, uniquement s’il s’agit d’un bien historique qui sera renouvelé par exemple. Cette loi a été conçue en 1962, afin de préserver le patrimoine historique des principales villes de France. Vous devrez faire des rénovations pour respecter et bénéficier d’une bonne réduction d’impôt. En 2020, le Climate Plan de Nicolas Hulot a annoncé un crédit d’impôt sous forme de bonus. Il serait accordé aux personnes après l’achèvement de leurs travaux de rénovation énergétique, un véritable coup de fouet pour l’argent français! Les contribuables qui ne veulent pas que leur employeur soit au courant de leur situation financière peuvent exiger qu’un «taux neutre» soit appliqué par défaut, proche de celui d’une personne sans enfant, puis verser le solde directement à l’administration fiscale.

Vente de maison pour investir dans l’immobilier locatif : mode d’emploi

Des personnes qui parlent d'investissement locatif

Demander une estimation

L’un des points clés dans le succès de la vente de votre maison rapide est le prix auquel vous allez le vendre. Pour déterminer quel est le bon prix, c’est à dire le prix de vente de la maison n’est pas trop élevé, il est nécessaire de faire une première estimation de la propriété. Pour rendre votre maison gratuite, vous avez des simulateurs en ligne sur le web.

«Combien vaut ma maison ou mon appartement, à quel prix puis-je vendre ma propriété? »

Si ces questions sont tenues pour acquises, il n’est pas facile pour un individu d’évaluer leur valeur foncière.

Vente de maison

Le Home Staging consiste à évaluer une propriété à vendre au cœur du monde, des règles différentes pour une mise en scène réussie. Tout d’abord, il est important de libérer de l’espace. Enlever les objets inutiles et les meubles qui pourraient donner l’impression que la propriété est plus petite que sa superficie réelle. N’oubliez pas de réparer les meilleures conditions de votre maison dans les meilleures conditions.

Réalisation des diagnostics obligatoires

Le vendeur doit fournir à l’acheteur un certain nombre de documents qui constituent ensemble le dossier de diagnostic technique de la propriété, que ce soit une maison ou un appartement. La liste des documents à fournir pour la propriété à vendre. Cependant, les diagnostics obligatoires les plus courants concernent:

  • Le risque d’exposition au plomb (CREP)
  • Le statut de l’amiante
  • La présence de termites
  • L’état de l’installation domestique de gaz et d’électricité
  • Risques naturels et technologiques (ERNT)
  • Pollution du sol
  • Efficacité énergétique

Vendre avec ou sans agence

Il est tout à fait possible de vendre votre maison sans agence immobilière. Nous parlons de ventes entre particuliers. La vente a un avantage important: elle permet d’économiser les commissions d’agence, souvent entre 5% et 10% du prix de vente. Vendre votre maison sans agence vous permet d’avoir un prix net plus élevé.
Si vous passez par une agence immobilière, elle prendra soin de vos démarches, fixer le prix, organiser des visites, effectuer des diagnostics, rédiger le compromis de vente, etc.

Définir ses objectifs

Plusieurs objectifs peuvent coexister dans le cadre d’un investissement immobilier locatif. Le premier est d’améliorer sa retraite future, en disposant d’un complément de retraite. Le second peut-être de loger ses enfants durant leur études, en achetant un logement étudiant par exemple pour le louer. Un troisième objectif peut-être de se constituer un capital dans la pierre, ou encore de transmettre un patrimoine a des ayants droits.

Investir dans l’immobilier

Financer l’investissement locatif : bien valider son financement

Dans le cadre d’un projet d’investissement locatif, il est important de bien déterminer sa capacité d’emprunt. Il faudra également bien intégrer son taux d’endettement. Le recours au crédit est conseillé, notamment afin d’imputer les intérêts d’emprunt aux revenus fonciers pour diminuer la facture fiscale sur l’investissement locatif.

Bien choisir son bien à louer

Cela peut être évident, mais vous savez toujours où vous achetez votre logement. L’emplacement est déterminant dans votre investissement. Nous ne le répéterons jamais assez.
Il s’agit d’un point essentiel pour éviter les mauvaises surprises et réduire autant que possible les risques locatifs, ce qui augmente le retour sur investissement. Vous devez vous assurer que la ville ou le quartier que vous ciblez possède un marché locatif dynamique.
Une autre méthode très efficace consiste à simuler la location d’une propriété. C’est assez simple publiez une annonce de location dans un site immobilier comme leboncoin. Mettez les informations d’un bien réel exactement avec votre objectif ou envoyez-le. Si vous recevez moins de 5 appels en 2 jours, cela vous indiquera que quelque chose ne va pas (montant du loyer, emplacement, etc.).
En plus d’avoir une idée du loyer que vous pouvez appliquer, il vous permettra également de dresser un profil des candidats loués. Vous pouvez poser vos questions aux personnes qui vous appellent pour avoir votre idée avant de faire l’achat.

Défiscaliser avec une SCPI

un journal sur les scpi

Une SCPI est une Société Civile de Placement immobilier. Il s’agit d’une solution pour investir votre argent (et défiscaliser) sans vous occuper de la gestion. Vous placez votre argent dans ce fond d’investissement et ils vont l’investir avec d’autres capitaux dans des projets immobiliers. L’avantage de ces fonds de placement est qu’au vue des sommes investies, ils gèrent de nombreux projets ce qui diminue les risques. Vous profitez également de l’expérience d’une société qualifiée qui est certifiée par l’AMF (Autorisation des Marchés Financiers).

Concernant la défiscalisation, ces sociétés peuvent investir dans des projets immobiliers qui offrent une réduction d’impôt comme la loi Pinel. On parle dans ce cas d’une SCPI fiscal. C’est une autre solution que les SCPI de rendement qui ont pour objectif de rapporter le meilleur retour sur investissement.

Défiscaliser avec un OPCI

Un OPCI est un Organisme de Placement Collectif en Immobilier. Contrairement à une SCPI cette solution est composée de 60% d’immobilier (contre 100%). Un avantage d’un OPCI est qu’on peut revendre ses parts à la société très facilement. Alors que dans une SCPI on peut revendre ses parts uniquement s’il y a un acheteur. Cet organisme est également certifié par l’AMF, offre un rendement d’environ 5% et rend possible un investissement à partir de 1 000€.

Un OPCI est assez semblable a une SCPI mais offre une meilleur liquidité et une gestion plus souple. L’OPCI n’est pas uniquement spécialisé dans l’immobilier, ce qui rend les placements plus diversifiés et augmentent la sécurité du placement. Cependant un OPCI ne peut offrir d’avantages fiscaux comme une SCPI.

Défiscaliser avec un GFV

Un GFV est une solution d’investissement qui signifie Groupe Foncier Viticole. Ce type de placement permet d’investir dans les domaines viticoles. Concrètement vous possédez une partie du vignoble. Cela offre une partie des bénéfices du domaine (proportionnelle à votre investissement) et des prix avantageux sur les bouteilles. C’est un placement à priviligier aux amateurs de vins. Le rendement de 3 à 4% est inférieur aux autres types de placements immobiliers (OPCI et SCPI). De plus vous choisissez votre domaine. Il faut donc avoir une certaine connaissance dans le domaine. Cependant les vignobles français profitent d’une excellente réputation qui fait qu’ils marchent généralement très bien.

Défiscaliser en 2020 avec Pinel

exemple programme loi pinel

Défiscaliser en 2020 avec Pinel

Les conditions seront les mêmes également en 2020. Le propriétaire doit investir dans de nouveaux logements, dans les zones dites «tendues», où la demande de logements est plus forte que l’offre. Le propriétaire sera obligé de louer ce logement en tant que résidence principale pour les locataires et d’établir un loyer, en respectant les limites maximales établies par l’État. Lors de l’achat d’une nouvelle maison dans la loi Pinel, l’investisseur peut bénéficier d’une réduction maximale de son impôt sur le revenu de 21% du prix d’achat de la maison, dans la limite de 300 000 euros et d’un plafond par mètre carré à partir de 5 500 euros. Depuis 2019, le dispositif Pinel permet à l’acheteur de louer la propriété à ses ancêtres ou descendants sans perdre l’avantage fiscal. Pour cela, le locataire doit respecter les conditions définies par le dispositif Pinel :

  • Doit être relié à une maison fiscale autre que celle du propriétaire
  • Il ne doit pas dépasser les limites imposées par les ressources

L’achat d’une nouvelle maison avec Pinel

Lorsque le dispositif Duflot a remplacé Scellier en 2013, seuls les investisseurs qui achètent une nouvelle maison locative dans les zones A et B1 pourraient bénéficier de cet avantage fiscal. Grâce aux aménagements, ce fameux dispositif Pinel à fin 2014 a été progressivement ouvert aux communes des zones moins sollicitées, B2 et C. La réduction d’impôt accordée à celles calculées sur la quantité de travail, avec un maximum de 100 000 € par an pouvant distribuer en 4 ans. On retrouve les informations sur comment-defiscaliser.site. Donc, si vous êtes dans une zone protégée, vous avez la possibilité d’obtenir une réduction de 30% de l’emploi et de 22% si vous êtes dans un ZPPAUP. Ces durées ne sont pas fixées au début. Si vous avez décidé de louer six ans à Pinel, vous pouvez passer neuf ans. Ensuite, allez à douze. Mais attention: le contraire n’est pas possible. Si vous choisissez d’abord de louer douze, vous ne pouvez pas revenir en arrière et décider d’arrêter l’opération après neuf ans.

Localisation de la zone

Assurez-vous également que la zone est proche des commerces, services, écoles et a de bonnes connexions aux transports publics. Parce que même s’il s’agit d’acheter pour le loyer, cette propriété améliore votre propriété. En effet, à la fin du contrat de location de Pinel (6, 9 ou 12), il est possible de décider de continuer à louer, vendre, laisser la propriété à leurs enfants ou simplement faire leur résidence principale.

LMNP et ses avantages

une personne qui travaille sur le LMNP

LMNP et ses avantages

La loi ALUR de 2014 a introduit deux types de baux pour les locations en tant que résidence principale, avec des différences significatives. Par conséquent, pour un bail vide, la durée minimale du bail est normalement de trois ans renouvelable. Pour une location meublée, cette période est renouvelable pour un an, voire neuf mois sans renouvellement tacite si le locataire est un étudiant. Nous louons un ou plusieurs logements meublés. Vous allez signaler le statut de la lettre non professionnelle (LMNP). Par conséquent, vous avez deux options pour réduire votre facture d’impôt. Ou choisissez le taux forfaitaire et vous serez imposé sur la moitié de votre revenu. Ou choisissez le régime réel et déduisez les dépenses et la dépréciation de votre revenu pour réduire les revenus de location, ce qui est beaucoup moins lourd. Très schématiquement, on pourrait comparer le locataire à un entrepreneur individuel comme tout artisan peintre, maçon … Le loyer de l’entreprise meublée est à la tête d’un seul propriétaire dont le but est l’exploitation d’un appartement, d’une résidence avec services, une salle EHPAD … Le miracle du loyer meublé se retrouve dans cette imposition sous le BIC. Si le revenu généré par les biens loués ne dépasse pas 32 900 € (base 2016), le régime micro-BIC est appliqué automatiquement (sauf indication contraire).

Différentes possibilités

Il permet de calculer le gain d’impôt en appliquant une réduction de 50% sur les loyers. L’état, accessible à tous: l’état de LMNP est accessible à tous les contribuables domiciliés en France. La possibilité de récupérer la TVA: un autre avantage important du statut LLIN. En effet, il donne au locataire le statut de commerçant. En tant que tel, vous pouvez récupérer toute la TVA liée à l’hébergement en même temps. Si vous faites rapport au plan immobilier, si vous avez créé un déficit, vous devrez déclarer entièrement les revenus locatifs futurs pour au moins 10 ans. Par conséquent, il n’est pas possible de payer des impôts sur les revenus locatifs prévus pour une décennie. Ce contrat libère l’investisseur de toute préoccupation concernant l’administration de la propriété. En outre, le LMNP offre aux investisseurs la possibilité de voir le rachat et même de le déduire de leur revenu (selon que le contribuable a opté pour le système réel). Cependant, la valeur de la propriété dépend largement de la qualité de l’administrateur.

Les résidences de services sont :

  • Les résidences étudiantes
  • Les résidences d’affaires
  • Les résidences Senior (EHPAD ou non médicalisées)

Monument Historique par Multimedia Investissement

Un exemple de monument historique

La loi monuments historiques de 1913 a pour objectif d’encourager les contribuables à hauts revenus à participer à la sauvegarde et à la rénovation de monuments anciens. La France dispose de plus de 44 600 monuments classés au patrimoine des Monuments Historiqes. Ces monuments peuvent être des immeubles, des forts, des hospices, des anciennes gares etc.

Avantages de l’investissement en Monument Historique

La loi monuments historiques permet donc de participer à la restauration du Patrimoine Francais. En contrepartie de ces efforts, le legislateur offres des avantages fiscaux non négligables tels que :

  • les économies d’impôt ne sont pas plafonnés,
  • les droits de succession peuvent être éxonérés,
  • la totalité des charges foncières et financières peuvent être imputées sur les revenus fonciers,
  • la défiscalisation porte sur les revenus de l’année en cours lors de l’investissement,
  • Pas de plafond de Loyer ni de plafond de ressource
  • Pas d’obligation de location

A qui s’adresse la loi sur les Monuments Historiques ?

Réservé à des contribuables fortement imposés, l’investissement en Loi Monuments Historiques est incomparable pour se constituer un patrimoine de qualité, tout en générant un gain f iscal immédiat, important et non plafonné (lire le texte de loi).